Deux ans

Publié le par memoire-et-societe

Le 13 août prochain, ce blog aura deux ans. L' âge d' un premier bilan. Lors de la publication de l' article initial, je n' avais aucune idée du destin de l' entreprise, et surtout pas de sa durée. Elle a poussé comme ça, un sujet succédant au précédent sans plan préconçu, un thème se présentant soudain à l' esprit en lien avec l' actualité, ou ramenant à la surface un souvenir qu' on souhaite fixer.

156 articles publiés, y compris celui-ci, de 6 à 10 par mois, plusieurs milliers de visiteurs lisant trois pages en moyenne, c' est honorable pour un contenu finalement plutôt abstrait. 20 articles d' Histoire, 19 de Littérature, 22 de Culture, 33 de Sociologie, 30 de Politique et 32 d' Actualités, l' équilibre ne semble pas mauvais, même s' il mérite quelques ajustements

Que ceux qui ont bien voulu apporter des commentaires en soient remerciés. Ils n' ont peut-être pas été aussi nombreux que le rêve tout auteur pour qui l' avis des autres est un carburant incomparable. Mais les appréciations que j' ai reçues ont toutes été positives. Je préfère mettre cela au crédit de l' intérêt des textes qu' à celui de la sympathie amicale, encore que celle-ci ne soit point déplaisante...

Enfin, la proposition d' un éditeur allemand , " Dictus Publishing", de publier sur papier les articles politiques allant d' août 2011 à mai 2013 sous le titre " Chroniques franco- citoyennes", a couronné la période écoulée. Le tout sans aide,publicité ni budget, seul mais avec le bouche à oreille qui assure un taux de croissance (irrégulier) du lectorat.

Venons-en à la suite. Instruit par ces résultats, Mémoire-et- Société compte mettre l' inflexion sur trois secteurs : les biographies historico-politiques et culturelles ( les évocations de Cendrars et des Surréalistes, par exemple, ont rencontré un accueil chaleureux), le commentaire sur l' actualité ( l' article relatif à D.S.K a été particulièrement consulté) et les phénomènes de société ( les deux chroniques consacrées aux "bobos" paraissent avoir été prisées).

Restent les sujets politiques, les plus délicats et les plus ingrats parce que les plus " subjectifs ". J ' aurai l' honnêteté de préciser clairement quelles sont mes orientations principales. " Egaré" un moment chez les réformistes, je n' ai jamais appartenu au Parti communiste stalinien, ni à quelque chapelle trotskiste, ni à un groupuscule gauchiste, ni à une branche anarchiste, mais je suis et je demeure d' inspiration marxiste et anti-impérialiste. Dès lors, ce qui relève de la domination capitaliste mondiale est une cible : le modèle ploutocratique anglo-saxon (pas les peuples qui le vivent), la politique israëlienne d' apartheid et de bantoustans (pas l' existence de l' Etat d' Israël), le système institutionnel français obsolète et inégalitaire (pas les valeurs républicaines). Je n' entends donc rien renier ou modifier. Pour autant je sollicite la contradiction et l' argument faisant débat.

La fréquence des articles sera un peu diminuée et leur longueur plutôt écourtée. Le rythme de dix par mois est trop exigeant pour dégager le temps nécessaire à des recherches parfois laborieuses. Mémoire-et-Société implique travail et envie. Les deux sont là. Merci de le faire savoir.

Publié dans actualité

Commenter cet article

Jeb 25/11/2013 10:08

Que ce blog puisse continuer aussi longtemps que possible!