Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A PROPOS D'ASSIMILATION

Publié le par Jean-Pierre Biondi

Eric Zemmour, talent de plume et debater réputé, pousse la provoc' (rémunératrice, ses livres se vendant fort bien) toujours plus loin. Voici qu' il s' en prend aujourd'hui aux immigrés qui n' ont pas opté pour un prénom "français", ou suffisamment francisé celui de leur origine (exemples: Jean pour Habib, Gabriel pour Djibril, etc.) Cette problématique essentielle fait le sujet de son dernier libelle, " Destin français ". Même Finkielkraut n' y avait pas songé.

Remarquons en passant que ne semblent visés que des prénoms musulmans, débarqués d'un autre monde. Pas Eric, d' ascendance scandinave, ni Ilan, ni Patrick, qui échappent ainsi au procès en haute trahison introduit par Zemmour pour refus évident de ralliement aux racines latines et chrétiennes du pays où les accusés sont venus vivre, sinon prospérer.

Suffit-il dès lors de glisser de Mamadou à Marcel pour être lavé d' une origine peu catholique? Et, pour un natif d' une autre nation que la nôtre, d' endosser un prénom de secours pour mériter la naturalisation? Je songe à mon propre fils, installé aux U.S.A depuis vingt ans : nul ne lui a demandé de devenir John ou Donald pour obtenir la double nationalité.

Je me sens profondément Français. Pas parce que je me prénomme Jean-Pierre. Parce que j' aime la France, son Histoire, sa Langue, la gerbe républicaine de ses Cultures,  et sa beauté (comme les 85 millions de touristes qui ont choisi d' y venir cette année). C' est pourquoi le super patriotisme d' état-civil me parait forcé, sinon hâbleur et, surtout, vendeur.

Zemmour combat résolument tout ce qu'il dit rattaché aux "idées de gauche", donc, d' abord, un angélisme "criminel" face à l' immigration. Toutefois, le cher homme est assez avisé pour fuir toute confusion avec le "Rassemblement" qui ressasse   un discours identique depuis plus longtemps que lui.Trop compromettent pour le commerce des livres? L' auteur préfère guerroyer dans le confort des plateaux télé où le baston est rare. Il le fait avec un art consommé du truisme et un populisme distingué qui forcent l' admiration.

La France manque de polémistes. Il y a Houellebecq, direz-vous, mais bon...le délit de refus d' assimilation n' était pas encore efficacement exploité. C'est fait. Zemmour fait parler de lui tout en pulvérisant les moulins à vent de l' islamisation du Poitou et en actualisant l' héritage de Charles (Martel).
 

Publié dans actualité

Partager cet article
Repost0