Assez !

Publié le par Jean-Pierre Biondi

Une fois de plus, l' actualité braque ses projecteurs sur la Palestine. On est au bord d' une troisième intifada, dans le silence coutumier des Démocraties officielles : les Etats-Unis, leur chef de file, l' Angleterre leur berceau et la France,si prompte à dénoncer bien haut les atteintes aux Droits de l' Homme.
Les assauts de colons israëliens contre des villages situés hors des frontières de l' Etat juif, les provocations délibérées contre les lieux saints musulmans (esplanade des Mosquées), les affrontements récurrents où 20 Palestiniens équipés de frondes sont tués pour un Israëlien doté des armes les plus sophistiquées, les discours haineux de Nétanyaou et le calvaire des Gazaouis, rien de tout cela ne semble déranger les chancelleries occidentales, garantes autoproclamées de la Paix du monde. On ne saurait mieux faire le jeu du djihadisme et davantage encourager les déplorables coups de couteau du désespoir.

La situation globale au Moyen Orient demeure liée avant tout au refus permanent de l' entité sioniste d' envisager un règlement politique acceptable et son évidente intention de réaliser le grand Israël par l' annexion progressive de la Cisjordanie. Ce pays surarmé, aux antipodes des perspectives humanistes qui présidaient à sa création en 1948, est prêt à risquer une guerre mondiale plutôt que de négocier le droit de vivre d' un peuple indiscutablement opprimé.
Tout cela n' est pas nouveau. Mais l' accumulation des faits choque de plus en plus les bonnes volontés. Il est difficile d' admettre cette intransigeance dans une région devenue poudrière. On guette la voix assez puissante et courageuse pour abréger un conflit dont plus personne aujourd'hui ne peut prévoir le terme. Ce ne seront, hélas, jamais celles d' Obama et de Hollande.

Publié dans actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article