Existe-t-il un patriotisme européen?

Publié le par memoire-et-societe

a

De récentes et multiples confrontations ramènent en surface une question majeure : l' Europe, pourquoi ? Depuis 1945, le débat entre deux conceptions attend vainement sa conclusion : ou une construction politique fondée sur la régulation de l' économie et la redistribution de la richesse, ou une simple zone de libre- échange répondant aux seuls mécanismes du libéralisme ? confédération de peuples ou club d' actionnaires?

Quand on compare l' euroscepticisme actuel avec l' élan qui, au XIXème siècle, a porté Allemands et Italiens vers l' unité nationale, on se dit que l' idée de patrie européenne est pure utopie. Pour parler uniquement du continent ( l' Angleterre, si elle est géographiquement européenne, ne l' est pas mentalement ), l' élargissement continu, employé par les Anglo-Saxons comme contre-feu à toute initiative politique, et l' extension d' une crise née en 2007 aux Etats-Unis, attisant les égoïsmes nationaux, n' ont eu d' autre résultat que d' éloigner la perspective d' une communauté pacifiée, forte de ses potentialités commerciales, technologiques, culturelles.

Chacun tire donc à hue et à dia. Le président de la Commission, Barroso, ex- mao converti au néo-libéralisme, déroule le tapis rouge sous les pieds américains ( il sera bientôt récompensé de ses bons et loyaux services par le poste de secrétaire général de l' OTAN), les Français, qui ruent à juste titre, parfois maladroitement, dans les brancards, deviennent les boucs-émissaires de l' Europe des riches, l' Allemagne n' en finit pas de s' enivrer de sa propre puissance, les Grecs s' expatrient en la maudissant, et les travailleurs espagnols vont chercher du boulot au Maroc.

Vous avez dit " patriotisme" ? il est si facile de trouver des complices pour découper en petits morceaux la multinationale et apatride entité appelée "vieille Europe ", et de l' éliminer ainsi de la négociation cruciale avec l' Asie...

Publié dans actualité

Commenter cet article