Qui a fait quelque chose pour nous?

Publié le par memoire-et-societe

   La lucidité et  l' audace intellectuelle des Surréalistes m' ont toujours fasciné. Voici, issue d' une hécatombe innommable, une dizaine de jeunes gens décidés à faire tomber les cloisons d' un monde disqualifié et, parallèlement, à libérer l' homme de son aliénation  psychologique. Il faut avoir vingt ans pour oser une ambition aussi globale et radicale : précisément, c' est l' âge qu' ils ont.

   La révolution est , en l' occurrence  d' avoir voulu délivrer la pensée de son carcan: raison, conventions, interdits, qui châtrent la créativité  refoulée au fond de chacun,et mutilent  la personnalité authentique. Otez sa laisse à un animal : il se met aussitôt à courir sans but, à gambader, à fouiner, flairer, explorer, bref à dévorer la liberté retrouvée. Je ne trouve pas  plus juste comparaison:  le  Surréalisme a enlevé sa laisse à la pensée pour en révéler les capacités d' amour, le penchant à la poésie de la vie, pour s' ouvrir à l' espace infini du rêve, à la réalisation de soi par l' acte de la création.

   Peignez ! écrivez ! sculptez ! jouez ! aimez ! entêtez-vous à suivre l' enchainement des fantasmes, l' irruption des hasards! associez l' inassociable, hébergez l' inconvenant, révisez les tabous, réévaluez  les infractions ! Une sorte d' ivresse vous gagne alors, d' où émergent les vastes étendues de l' imaginaire. C' est bien ça : laissez courir l' animal.

   Je rends grâce au Surréalisme et à ses fondateurs de m' avoir incité à entrer en contact avec d' autres réalités que les étroits couloirs du monde admis, la conformité des croyances officielles, les clichés usinés dans les officines des Parlements, des Universités et  de la Production médiatique. Vaché,' Breton, Aragon première manière, Soupault, Eluard, Desnos, Artaud, Péret, Crevel, Queneau, Char, ces hommes ont  fait quelque chose pour nous. Ils nous ont fait confiance.

Publié dans culture

Commenter cet article