Le surréalisme slave

Publié le par memoire-et-societe

   L' impact du surréalisme a été international. L' ensemble de l' Europe continentale, l' Amérique latine et, à un moindre degré, les Etats-Unis, s' y sont impliqués.

   En Europe centrale, où l' on était attentif à la vie artistique française, peintres et écrivains faisaient le voyage de Paris, y séjournaient, et souvent s' y installaient. Ils contribuaient ainsi à élargir l' audience d' un évènement culturel majeur de l' entre-deux-guerres.
   L' existence d' un surréalisme slave, qui peut a priori paraitre un sujet limité, est à relier aux bouleversements qu' ont constitué pour cette partie de l' Europe la chute des empires russe et autrichien, la révolution bolchévique, le traité de Versailles et l' avènement du nazisme. Les vainqueurs du conflit, en l' occurrence la France et l' Angleterre, en redistribuant les cartes en 1919, ont accéléré sans le savoir, la relecture de l' homme et du monde qu' offraient, à l' orée du siècle, la psychanalyse, le cubisme, le dadaïsme, l' expressionnisme .Lecture qu' aucun créateur ne povait éluder.

   Par surréalisme slave, faut-il alors entendre autrechose qu' une localisation géographique ? quelque contexte historique lié à la région balkanique ou un vague relent de pan-slavisme ? Même si la tentative de refondation culturelle de l' Europe conduit à distinguer entre combat contre un rationalisme institutionnel et lutte contre le mysticisme d' un autre âge, au bout du compte les thèmes et les valeurs se rejoignent : la place de l' inconscient, l' importance du hasard et de la liberté, la priorité de la poèsie et de l' amour sont les principes de base de tout surréaliste.

   Une fois encore, André Breton a joué ici  un rôle de catalyseur. On lui reproche d' exclure mais, contradictoirement, il aimante.C' est lui,  par exemple, qui a attiré et accueilli les membres de " Devetsil ", groupe d' artistes praguois comprenant Toyen ( pseudo forgé avec les dernières syllabes de citoyen ), son compagnon Jindrich Styrsky, le poète Nezval, l' architecte Teige, le peintre Sima, devenus les représentants du mouvement dans la Tchécoslovaquie des années 30. Comme Sima d' ailleurs, Toyen a fini par résider à Paris et à participer à toutes les manifestations collectives du groupe français.

   Situation comparable avec les peintres et écrivains yougoslaves Ivsic, mari de l' écrivaine Annie Le Brun, Ristitch et  Matitch, chefs de file d' une avant-garde bientôt traquée par le fascisme. Mais le surréalisme avait eu le temps d' essaimer avant que, tenus pour des dégénérés de l' art, ses adeptes ne s' éparpillent dans l' exil, les camps hitlériens, voire, pour certains, les bagnes staliniens.

Publié dans culture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

femmes russes rencontres 27/01/2014 13:55

un article intéressant !