Else

Publié le par memoire-et-societe

   Else (Elisabeth ) Lasker- Schüler a été une poètesse et dessinatrice qui, peu connue en France, n' en a pas moins marqué l' avant-garde artistique des années d' entre-deux guerres à Berlin.

   D' abord mariée bourgeoisement à Wuppertal, sa cité natale (qui est aussi celle d' Engels et de la chorégraphe Pina Bausch), elle part pour la capitale allemande. Mère d' un enfant,elle a déjà passé la trentaine, mais devient  vite une figure de la bohème littéraire : pas spécialement belle, extravagante, attifée de bouffants et de châles orientaux. Sa première rencontre est celle du poète anarchiste Peter Hille, de quinze ans son ainé, un marginal total, émule de Novalis et âme du " Cabaret néo-pathétique". Le couple,à moitié clochardisé, hante les cafés, les gares, les caves, les rues pauvres, jusqu' à la mort de Hille en 1904 : Else, par ailleurs remariée à l' écrivain-musicien Hervath Walden, décide de dédier  un livre à ce premier amour.

   Elle a en fait déjà publié en 1902 un recueil,"Styx", avec l' appui de Walden, directeur de la revue "Der Sturm" (L' Orage). La jeune femme est alors au centre du tourbillon qui fait de Paris, Berlin et Zurich les phares d' un renouveau culturel que stopperont le nazisme en Allemagne et la débâcle militaire en France. Cubisme, expressionnisme, futurisme, dadaïsme, surréalisme, en ont été des fruits. Else Schüler était de tous les combats, amie ou maitresse des principaux acteurs de la contre-culture : Georg Trakl, Gottfried Benn, Franz Marc (du groupe du "Cavalier bleu") , Karl Kraus, un Viennois responsable de la revue " Die Fakel" ( Le Flambeau).

   Dans la galerie d' art  de Walden, devenue le lieu de ralliement du mouvement " Die Brücke" (Le Pont) défilent Kokoschka, Apollinaire, Le Corbusier, Sonia Delaunay, Chagall, Grosz, Marinetti, Cendrars, Juan Gris, Klee, Kandinsky, Max Reinhardt, metteur en scène de la pièce "Die Wupper " (rivière qui arrose Wuppertal) d' Else Schüler. Celle-ci fréquente aussi des cinéastes comme Lang, Murnau ou Pabst, des architectes du  Bauhaus ( Gropius, Mies van Der Rohe) ou la révolutionnaire polonaise Rosa Luxemburg, juive comme elle et bientôt assassinée par la police du ministre social-démocrate  Noske (1919).

   Quand surgit Hitler, Schüler, illustration de l' "Art dégénéré" vomi par les Nazis, émigre en Suisse, puis entreprend plusieurs voyages en Palestine où l' Etat d' Israël n' existe pas encore. C' est à Jérusalem qu' elle succombe à une crise cardiaque, sans argent, " étrangère, dit-elle, parmi les siens" ,laissant derrière elle des poèmes, des pièces, des dessins, comme autant de petits cailloux blancs éparpillés dans des revues aujourd' hui jaunies par le temps.

Publié dans littérature

Commenter cet article