DESTINS (1)

Publié le par Jean-Pierre Biondi

Paul Stehlin, né à Hochfelden, bourgade du nord de l' Alsace dont la principale particularité est d' être le siège de la brasserie Meteor, est devenu Français en 1918, à onze ans. Puis saint-cyrien et brillant aviateur. " Un type bien, plutôt porté sur le fric", jugent ses camarades. Parfaitement bilingue, il est de 1935 à 39 "Attaché Air" à l'ambassade de France à Berlin. Il y noue relation avec Hermann Goering, bras droit d' Hitler, mais également pilote de chasse aux multiples victoires, et avec son épouse "Emmy".

Emma Sonnenmann, fille d' un entrepreneur de Hambourg, est la seconde femme du chef de la Luftwaffe (Goering est aussi son deuxième mari) et une actrice réputée du Théâtre National de Weimar. Elle a abandonné la carrière artistique pour devenir en fait la "Première Dame du IIIème Reich", en se faisant des ennemies mortelles d' Eva Braun, maîtresse cachée du Führer, et de son amie intime, Magda,femme légitime du n°3 du régime Joseph Goebbels. D' autant qu' au grand scandale d' Himmler et de Borman, Frau Goering n' est même pas membre du Parti nationl socialiste.

Combien a duré la liaison d' Emmy avec l' officier français de 14 ans son cadet, nul n' est en mesure de le préciser. Grande, blonde, mondaine et dépensière, Emmy accouche en 1938, à près de 45 ans, d' une fille baptisée Edda, en hommage, dit-on, à la fille de Mussolini, Edda Ciano. Le parrain est évidemment Hitler. Goering célèbre l' événement en faisant passer 500 avions sur Berlin ( il en aurait fait défiler 1000, annonce-t-il, s' il s' était agi d' un garçon). Le journal " Der Stürmer", appartenant à Julius Streicher, nazi historique, se fait alors l' écho de rumeurs selon quoi le maréchal des ciels germaniques serait "stérile" à la suite d' une blessure à l' aine reçue lors de la vaine tentative de putsch dit de la Brasserie, en 1923 ( échec auquel d' ailleurs a participé Streicher lui-même.) . Fureur de Goering et d' Hitler qui ne peut faire moins que  disgracier le coupable. Streicher sera cependant condamné à mort par le tribunal de Nuremberg pour son antisémitisme maladif ( il a été  gauleiter de la Franconie, région de Nuremberg justement, où se tenaient les grandes parades hitlériennes, et l' un des concepteurs de la "Solution finale").

(à suivre)

 

 

Publié dans histoire

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article