COOPERATION

Publié le par Jean-Pierre Biondi

Depuis son élection il y a un an, Macron a engagé un débat qui semble peut-être quelque peu formel aux yeux d' une partie de l' opinion alors qu' il est réellement fondamental pour l' avenir à court terme : celui de la défense de la coopération multilatérale.

Qu' est-ce à dire? dans un monde de plus en plus cynique et brutal, toute tension tend à se régler dans un rapport dual qui nie l' imbrication croissante des problèmes internationaux et se fonde sur la base suivante : " J' ai plus d' argent, de bombes atomiques et de troupes que toi. Tu ne fais pas le poids. Alors, obéis..." C' est la doctrine Trump. Ce n' est ni compliqué, ni subtil,ni équitable. Mais les USA ne nous ont-ils pas maintenant habitués au langage du plus fort au nom d' une démocratie bien comprise (America first)?

C' est en tout cas en rupture avec la vision de l' Europe et des Pays en développement qui, depuis la seconde guerre mondiale, essaient de corriger par la concertation les distorsions les plus dramatiques de l' Ordre mondial. En l' affaire, la position américaine est d' autant plus paradoxale que c' est le président Wilson qui, en 1919, a proposé la création de la "Société des Nations", torpillée par les totalitarismes allemand et italien. Le même esprit de conciliation et de négociation a animé l' institution en 1945 du système des Nation Unies, aujourd'hui menacé par le comportement de Washington et d' Israël violant allègrement le Droit malgré l' opprobre de la Communauté internationale.

Le bilatéralisme pur et son corollaire, la diplomatie secrète, sont dénoncés depuis plus d' un siècle comme dangereux pour la Paix. Il n' est dès lors pas surprenant qu' ils soient la méthode préférée des impérialistes, bellicistes et colonialistes de tous poils. Il appartient donc au camp progressiste et internationaliste de plaider pour une vision et des procédures plus équilibrées.
Jamais, par exemple, la concertation multilatérale n' aurait pu opter pour l' interdiction à des nations souveraines d' échanger et de commercialiser avec l' Iran ou quiconque sur ordre de ... Trump.

C' est un scandale absolu, même s' il est dans la logique des tenants du bi-latéral de terroriser sans cesse les autres par le chantage à la guerre !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article