VIRAGE

Publié le par Jean-Pierre Biondi

 On peut remercier Donald Trump. Son incohérence présente l' avantage d' accélérer la remise en question de la domination américaine. Ce serait pour autant une erreur de penser que la puissance des USA est soudain en train de s' effondrer. Cela en serait aussi une autre de croire que la Maison Blanche peut indéfiniment demeurer le gendarme du monde.

" America first" est un slogan à usage domestique. Il n' impressionne pas, à l' heure d' une redistribution des cartes évidente. Chine, Russie, Europe, ont leur mot à dire. Elles le disent, profitant avec plus de netteté de "l' effet Trump". Ainsi peut-être faut-il déchiffrer le défi nord-coréen derrière lequel se profilerait un avertissement du protecteur chinois désireux de ne pas se mettre lui-même en lumière?

Tout cela, en tout cas, ne va pas sans conséquence:

- une montée de la tension internationale dangereuse pour la Paix

- une aubaine pour Poutine, tenté de jouer à son profit l' arbitre incontournable entre Asie et Amérique

- le glas d' un "libre échange" où le plus fort, de derrière ses barrières douanières, exige de ses partenaires l' ouverture de leurs frontières

- une chance pour la restructuration de l' Europe autour d' un noyau plus homogène sur les plans diplomatique et militaire.

Le virage est à l' évidence entamé. Le monde arabo-musulman, Arabie et Emirats compris, diversifie ses relations. La Chine accroît sa présence en Afrique. L' Europe développe les échanges avec le continent sud-américain. La mondialisation n' est plus réservée aux Multinationales US, même si celles-ci continuent de régner sur la communication électronique.

Dans ce charivari stratégique et commercial, la France a une carte possible : prendre l' initiative d'un projet de communauté politique mieux intégrée rassemblant, par exemple, les 6 pays du Traité de Rome et la péninsule ibérique. On trouverait en la matière de quoi constituer un pôle de développement crédible et un marché suffisamment attractif pour redonner au "vieux continent" un lustre et, surtout, une indépendance affaiblis depuis Yalta, en 1945.

 

 

 

 

Publié dans politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article