OU EN EST L' OULIPO ?

Publié le par Jean-Pierre Biondi

Depuis le dadaïsme puis le surréalisme, il est fréquent de vilipender la "littérature" dans son acception courante comme forme d' expression soudée à la culture bourgeoise. Mais Aragon a écrit des romans, Breton des poèmes, Naville des essais.

L' "Ouvroir de Littérature Potentielle" (OULIPO) a emprunté cette "facilité" tout en publiant des piles d' oeuvres imprimées et en recrutant dans ses rangs des lauréats de prix littéraires.

L' OULIPO est un mouvement co-fondé en 1960 par le mathématicien François Le Lionnais et le père de Zazie, Raymond Queneau, précisément ex surréaliste et homme-clé des éditions Gallimard pendant des décennies. Rencontre originale du langage purement scientifique et de la revendication poétique. 

L' anti-littérature tient, quoi  qu' on en dise, quelque part de la coquetterie intellectuelle.  Proust, Desnos ou Céline n' ont jamais nié "faire de la littérature", usant cependant de bien des libertés avec elle. Paradoxe supplémentaire, l' OULIPO remet en question "l' illusion surréaliste" en se fixant le projet d' explorer " toutes les potentialités" (et l' écriture automatique alors?) par l' expérience d' une "contrainte" susceptible de stimuler l' imagination ( par exemple, dans "Sphinx", le sexe  des personnages d' Anne Garréta (Prix Médicis) ne peut être identifié.)

C' est dans cette perspective qu' aux deux fondateurs se sont notamment joints des acteurs du monde des Lettres comme Noël Arnaud, venu lui aussi du surréalisme, Jacques Roubaud, Georges Pérec, Italo Calvino,François Caradec ou Paul Fournel. On n' est pas candidat à l' OULIPO. On y est coopté à l' unanimité. Un seul refus est définitif.Mais la cooptation a valeur d' éternité. Une fois mort, on continue de figurer sur la liste des participants aux réunions avec la mention "absent excusé".

Grâce à un lent élargissement (non synonyme d' affadissement) l' OULIPO a peu à peu acquis une place notoire et émergé d' une situation à demi secrète qui ne lui déplaisait point. Le mouvement a testé de multiples pistes et divulgué le résultat de ses recherches dans les fascicules de sa "Bibliothèque oulipienne" couvrant l' étendue des champs possibles du langage.

41 ans après la disparition de Queneau, 57 après la naissance du Groupe et en dépit des procès faits au passé, l' OULIPO s' impose désormais dans la vie de la Littérature contemporaine. Est-ce à dire qu' il a failli à sa mission première? Sans doute pas si l' on considère son bilan : l' influence dans le monde universitaire français et étranger, l' extension de la démarche dans l' écrit, la vogue des conférences et manifestations publiques, la référence  ainsi  constituée dans les manuels d' enseignement de notre langue.

 

 

Publié dans culture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article