PASSAGES

Publié le par Jean-Pierre Biondi

La vie est un passage : ce lieu commun comporte une part de vérité quand on considère la

rapidité avec laquelle s' efface le souvenir de certains auteurs (français en tout cas) qui ont en

leur temps fait rire nos parents en soulignant l' absurde de notre condition. L' intention ici est de

donner, sans prétention à l' exhaustivité, l' envie, dans la période assez chagrine qui est la nôtre,

de lire ou relire quelques-uns de ces moralistes modernes.(1) Encore joués ou cités, mais guère

lus, chacun d' eux démontre que l'humour de qualité n' est pas qu' anecdotique. Il est inusable

parce que totalement humain :

Alphonse Allais(1854-1905)- "L' argent, tout compte fait, aide à supporter la pauvreté".

Georges Courteline(1858-1929)- "Il ne faut pas gifler un sourd. Il perd la moitié du plaisir  en

sentant la gifle sans l' entendre."

Jules Renard(1864-1910)- " La modestie, c' est de n' être rien et d' être quand même modeste. "

Erik Satie(1866-1925)- " Si vous voulez vivre longtemps, vivez vieux."

Tristan Bernard(1866-1947)- " Que ne suis-je riche pour venir en aide au pauvre que je suis."

Sacha Guitry(1885-1957)- " C' est entre trente et trente et un ans que les femmes vivent les dix

meilleures années de leur vie."

Pierre Dac(1893-1975)- " Il vaut mieux qu' il pleuve aujourd'hui plutôt qu 'un jour où il fait beau."

Henri Jeanson(1900-1970)- " Les maris se choisissent les yeux ouverts et les amants les yeux

fermés."

Frédéric Dard(1921-2000)- " Les gens qu' on couche sur son testament ne dorment que d' un

oeil."

Pierre Desproges(1939-1988)- " La démocratie est la pire des dictatures : celle exercée par le

plus grand nombre sur la minorité.

(1) On peut, bien sûr, se référer aussi  à la longue lignée de chansonniers, paroliers,

  dialoguistes talentueux et influents aujourd'hui parfaitement  ignorés.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

le

Publié dans culture

Commenter cet article