Sur l' indignation

Publié le par Jean-Pierre Biondi

Le progrès est, à mon avis, davantage du côté de l' indignation que du silence. La première, même avec sa charge de naïveté, induit plus de franchise. Ainsi s' agissant de Daesh : son terrorisme est indéfendable (ce dont d' ailleurs il se moque). Mais, pour être complet, le terrorisme politico-militaire de l' Occident depuis des années et des années m' indigne aussi. Ses responsables se nomment, pour les plus récents, Bush Jr, Blair, Nétanyaou et Sarkozy. Tous ceux-la mourront sans doute paisiblement chez eux. De l' Occident, ils n' auront été qu' un peu d' écume, de la démocratie que de sanglants rebuts. Aucun tribunal ne viendra pourtant instruire leur procès au nom des millions d' êtres humains chassés de leur toit, décimés par les "dommages collatéraux", et errant affamés sur le chemin d' un exil souvent mortel.

Pendant que les "leaders" susnommés courent le monde pour y tenir des conférences sur leurs "exploits" payées à prix d' or, des embarcations surchargées de femmes et d' enfants effrayés coulent en Méditerranée, des avions continuent de bombarder, d' un ciel vide d' adversaire, les débris de cités déjà en ruines, des kamikazes de faire sauter des lieux publics ou de trancher des têtes.

Je pense aux familles, à toutes les familles. Le kamikaze explosé a aussi une mère qui pleure, comme celle du migrant noyé ou du simple passant abattu. Dans le cauchemar qu' attisent des "moyens de destruction massive" toujours plus destructeurs et plus massifs, tout le monde peu à peu se renvoie la balle et des balles : le " croisé" et le "barbare", le juif et l' arabe, le sunnite et le chiite, le chrétien et le musulman. La Communauté internationale, capable de se réunir à grand bruit pour " sauver la planète" en tentant de limiter son réchauffement, est impuissante à juguler un conflit régional dont l' origine la plus lointaine relève de la possession d' une énergie fossile, le pétrole en l' occurrence, qu' elle dénonce en même temps comme néfaste pour l' avenir de la vie sur terre.

Comment esquiver l' Indignation?

Publié dans actualité

Commenter cet article