Celan

Publié le par Jean-Pierre Biondi

Paul Celan (anagramme d' Antschel, son nom) était un poète juif de langue allemande. Il s' est suicidé en se jetant dans la Seine en 1970. J' ai connu Paul Celan. De dix ans plus âgé que moi, il venait d' arriver à Paris, destination rêvée de tout intellectuel roumain (Tzara, Ionesco, Eliade, Cioran, Voronca, Isou, etc),habitait une chambre modeste rue des Ecoles et était lecteur d' allemand à l' Ecole Normale de la rue d' Ulm, jouissant ainsi de prestige dans l' émigration juive d' Europe centrale..

Mon ami Chiva, ethnologue et futur bras droit de Lévi-Strauss, nous avait présentés.La vie de Celan était une épopée : né en Bucovine (dans l' Ukraine actuelle), il avait été déporté par les Nazis dans un camp de Moldavie où étaient morts ses parents, avait été libéré par l' Armée rouge qui l' avait enrôlé de force avant sa fuite vers Vienne et Paris.
Alors très sartrien et donc communisant (c' était l' époque de la guerre d' Indochine), je m' étais confronté à Celan qui disait: " Le communisme est une dictature qui joue sur le folklore. Ici, les députés bretons viendraient à la Chambre avec des chapeaux ronds. Mais ils ne décideraient de rien.". Nous avons cessé de nous voir.

Georg Büchner, né en 1813, est un poète romantique célèbre en Allemagne. Mort à 23 ans, il a laissé une nouvelle et trois drames dont "Woyzeck" qui fera l' objet d' un opéra d' Alban Berg et d' un film de Werner Herzog. Büchner a aussi donné son nom à un Prix littéraire éminent que Paul Celan s' est vu décerner en 1960 pour l' ensemble de son oeuvre poétique.

C' est à cette occasion que l' écrivain franco-roumain (naturalisé en 1955) a prononcé un discours d' une quarantaine de pages, "Le Méridien",où, s' appuyant sur la lecture du théâtre de Büchner, il développe sa vision de l' art et de la poésie. Le metteur en scène Nicolas Bouchaud et Eric Didry pour l'adaptation en ont tiré un superbe spectacle qu' ils présentent actuellement à Paris.

Quand je pense à la chambre lointaine de la rue des Ecoles, je me dis que j' ai sans le savoir manqué l' essentiel d' une rencontre importante.

Publié dans littérature

Commenter cet article