Matamores, M' as-tu vu ...

Publié le par Jean-Pierre Biondi

L' époque semble une aubaine pour les frimeurs et les poseurs. Ils se bousculent au portillon.
J' ai eu l' occasion ( chronique " Imbu roi " du 5 juin 2012) d' évoquer le cas de BH Lévy, philosophe dévitalisé par Aron et Vidal-Naquet, responsable de pièces et films unanimement sifflés, et inoxydable matamore.

Brushing et chemise blanche irréprochables, il est à tous les avant-postes de l' actualité médiatique, mais plutôt côté jardin. Son héroïsme ne dépasse jamais l' hôtel cinq étoiles le plus proche du point chaud. "BHL" est résigné à la célébrité dans le confort et la sécurité.

Le hic, c' est d' entendre partout un personnage dépourvu de toute autre légitimité que le feu vert de Nétanyaou, trancher des affaires du monde. C' est le même BHL qui a " conseillé" Sarkozy en Libye et Fabius en Syrie. On a vu les résultats : le chaos pour les malheureuses populations libyennes et l' extension du jihadisme à tout le Sahel. Jugez l' étonnement de le trouver récemment assis aux côtés de Hollande à la table des négociations franco-irako-kurdes, tandis que la France court pour recoller les morceaux avec Assad contre l' Etat islamique. D' où émane donc ce pouvoir occulte ? Pourquoi prend-on encore au sérieux un mégalo dont le maître mot est : " Armons-nous...et allez-y, les petits gars! ".

Aussi assoiffé de gloriole est son copain "m' as-tu vu" Philippe Val, ex directeur de "Charlie hebdo", puis, non sans pagaille, de France Inter par la grâce de Carla Bruni-Sarkozy. Si l' obsession de Lévy est la démocratie de type atlantique ( il a été classé 22ème personnage d' importance mondiale par un journal...américain ! ), celle de Val est "la liberté d' expression" à une voie, la sienne. C' est au nom de celle-ci qu' il a publié les caricatures de Mahomet tout en virant le dessinateur Siné pour manque de respect au fils Sarkozy.

Résultats là aussi : 17 morts pour les caricatures et un procès perdu par Val pour " licenciement abusif ". Pas compliqué , il suffit de suivre le fil conducteur : une islamophobie - une palestinophobie - auprès de laquelle Zemmour et Finkielkraut pourraient passer pour des agents de Daesh. La méthode Val consiste à procéder par amalgames successifs où l' exactitude de l' information n' a plus tellement d' importance, le but du jeu étant de parvenir à taxer d' hitlérienne la moindre réserve sur les faits et gestes des dirigeants sionistes. C' est, dit-on, " porteur" dans des milieux influents.

Voilà deux exemples d' un air du temps favorable au bluff et à la flagornerie. La liste n' en finit pas, qui pourrait aisément englober le maire clownesque de Béziers, Ménard, Mélanchon, pathétique Tartarin des banlieues, Monsieur-fais-moi-peur, le "criminologue" Raufer, authentique fascisant, lui, ou encore la mégère aux lèvres pincées Caroline Fourest.
Il parait qu' on ne doit pas s' en prendre au physique de quelqu' un . Eh bien moi, je le confesse publiquement , il est des gens à qui je trouve de vraiment sales gueules.,

Publié dans actualité

Commenter cet article