Fait-il exprès?

Publié le par Jean-Pierre Biondi

Fait-il exprès, à la fin?

Exprès de tomber, à mi-mandat, de 51,64% des suffrages à 13% d' opinions favorables (record battu) ? de transformer sa majorité en peau de chagrin, à force de détricoter un projet approuvé par son Parti? d' exploser la Gauche plurielle jusqu' à ébranler les "radicaux de gauche", ce qui n' est quand même pas donné à tout le monde ?

Exprès d' aller chercher le concours de fort douteux courtisans : un député écolo qui guette un maroquin mais ne paie jamais ses amendes, un secrétaire d' Etat qui, après avoir traqué les fraudeurs fiscaux au Parlement, "oublie" plusieurs années de payer ses impôts et son loyer parisien,un conseiller spécial qui se fait cirer les pompes aux frais du contribuable, sans citer Cahuzac ou remonter à Guérini?

Exprès de dévaluer la fonction présidentielle en s' accommodant d' une concubine aussi affligeante? de se faire soupçonner de railler ceux qui n' ont pas les moyens de se soigner les dents? d' être surpris par les photographes se rendant chez une maîtresse, à quelques pas de l' Elysée, mal dissimulé sous un casque de motard?

Exprès de menacer des millions de chômeurs? de vouloir augmenter la TVA au moment où les citoyens reçoivent d' ahurissantes feuilles d' impôts? de se faire balader par le MEDEF qui ne crée pas d' emploi, tarit ses investissements et poursuit la désindustrialisation, afin de purger une bonne fois les Français de leurs lubies socialistes?

Exprès de ridiculiser un Pays dont l' autorité ne cesse de faiblir? d' obéir sur le champ à la Maison Blanche en suspendant, avec les conséquences socio-économiques qu' on sait, l' exécution d' un contrat signé il y a plusieurs années, et en partie déjà honoré, par la Russie? de s' engager sans consultation publique dans toutes les onéreuses aventures militaires et politiques, comme la provocante extension de l' OTAN à l' Ukraine par les Américains, bien nantis en gaz de schiste et en pétrole domestique Dieu merci, à la barbe de Poutine?

Exprès de renier, point par point, le "discours du Bourget", de trahir son programme et ses 18 millions d' électeurs? de ne cesser de mentir : sur la courbe du chômage, sur son ennemie "la finance", sur l' endettement, le taux de croissance et le reste? d' avoir fait du social-libéralisme qu' il avait tant vilipendé, le nouveau et toussotant moteur du "changement" annoncé? Exprès de remettre en question un modèle social élaboré par les Résistants?

Fait-il exprès de se rendre en réalité inaudible?

Si c' est le cas, l' exigence de moralité publique et de dignité nationale risque de le prendre très vite à contre-pied en faisant,évidemment, la courte échelle au populisme le plus extrème.

Publié dans politique

Commenter cet article